Stigmergie robots et termites !

botermitesEn observant les millions de termites qui travaillent en équipe ou plutôt en stigmergie pour construire leur termitière (édifice qui peut atteindre 6 à 8 mètres de haut) une équipe de chercheur d’Harvard a modélisé le comportement de ces termites afin de l’appliquer à des petits robots constructeurs.
Les développeurs en s’inspirant de cette stigmergie ont donc conçu un logiciel [...]

lire la suite 

Air conditionné et termites !

5.TermiteMoundCes structures imposantes, faites de terre et de salive sont cuits par le soleil et deviennent aussi durs que du béton, elles peuvent atteindre 6 à 8 mètres de haut avec des murs de 45 centimètres d’épaisseur et mesurer jusqu’à 30 mètres de diamètre à leur base. Certaines termitières sont littéralement montées du jour au lendemain.

Mais la température optimale pour la survie des termites se situe entre 28 à 30°C et en Afrique [...]

lire la suite 

Le Velcro !

bardaneCela fait maintenant plus de 70 ans que Georges de Mestral (ingénieur suisse 1907-1990), lors d’une promenade avec son chien avait remarqué que son pelage était couvert de petits fruits de bardane. Ses vêtements eux aussi avaient récoltés à leur insu ces petites boules de bardane. Piqué par la curiosité, [...]

lire la suite 

La cloche de plongée !

argyroneteLéonard de Vinci inventa l’appareil de plongée vers le début du XVIe siècle. Mais une araignée, l’argyronète, avait déjà mis au point un système permettant de respirer sous l’eau.  Andrée Tétry nous explique dans son livre « Les outils chez les êtres vivants« ,  que cette araignée “installe son habitation dans les ruisseaux à faible courant, parmi quelques plantes aquatiques immergées; [...]

lire la suite 

Ailes et portance !

ailes_oiseauxLes oiseaux volaient bien longtemps avant qu’on ne connaisse les avions. Pour tout dire, bien longtemps avant que l’homme existe. Un oiseau peut tenir en équilibre dans l’air grâce à la face interne de ses ailes. En effet, le profil de l’aile est convexe sur le dessus et relativement plat sur la face interne. Passant le long de la surface courbe de l’aile, l’air doit parcourir une plus grande distance que sous l’aile, où sa trajectoire est presque rectiligne. De ce fait, l’air qui doit aller plus vite au-dessus de l’aile s’amenuise. [...]

lire la suite